voiture


voiture

voiture [ vwatyr ] n. f.
veiture « moyen de transport » v. 1200; lat. vectura « action de transporter », de vehere
IVx Mode de transport. « Les voitures d'Orient se font par des bœufs, ou des chameaux » (Furetière).
Par ext. Ce qui est transporté, chargement. Dr. Lettre de voiture, avisant d'un envoi.
II(XIIIe) Dispositif servant au transport.
1Véhicule monté sur roues, tiré ou poussé par un animal, un homme. Voiture à deux, quatre roues. Parties d'une voiture : essieu, roue, train, caisse, limon, suspension, timon... Voiture suspendue. Voiture attelée. Voitures utilisées pour les travaux agricoles, les transports ( carriole, 1. char, chariot, 1. charrette, fardier, haquet, tombereau) . Voiture de poste ( malle) . Anciennes voitures pour voyageurs : berline, 1. break, boghei, cab, cabriolet, calèche, carrosse, chaise, 3. coche, 1. coupé, diligence, dog-cart, fiacre, landau, mail-coach, milord, omnibus, patache, phaéton, tandem, tapecul, tilbury, tonneau, victoria. Voiture de maître. Voiture particulière. Voiture de louage, de remise. Voiture de saltimbanques. roulotte. Conducteur d'une voiture. 1. cocher. REM. Dans ce sens, pour éviter la confusion avec le sens 2, on dit de nos jours voiture à cheval, à âne, etc.Fam. À pied, à cheval, en voiture.
Voiture à bras : dispositif sur roues, poussé ou tiré à force de bras.
Spécialt Voiture d'enfant, dans laquelle on promène les bébés. ⇒ landau, poussette. Voiture d'infirme (propulsée avec les mains ou par un moteur). Fam. Petite voiture. Quand je serai dans une petite voiture..., vieux et infirme.
2(voiture automobile fin XIXe) Véhicule automobile. REM. Voiture, qui ne désigne que les automobiles non utilitaires, tend à supplanter automobile et auto. automobile; fam. bagnole, caisse, région. 1. char, chignole, chiotte, 2. tire, trottinette. Moteur, châssis, carrosserie d'une voiture. Voiture puissante. Voiture décapotable, à toit ouvrant, à hayon. Voiture à deux, quatre portes (ellipt Une deux, une quatre portes). Voiture thermique, électrique. Voiture désignée par sa cylindrée, sa puissance (une 2,4 l, une 1 100 cm3, une six-chevaux, etc.). Voiture de place. 1. taxi. Voiture de course, (de) sport, de tourisme. Voiture de fonction. Voitures publicitaires. Voiture-école ( auto-écoleplus cour.) . Voiture cellulaire (cf. Panier à salade). Voiture de pompiers. Voiture pour les malades. ambulance. Voitures militaires. Voiture neuve, d'occasion. Voiture rapide, nerveuse; lente, molle (fam. veau) . Vieille voiture délabrée. guimbarde, tacot (cf. Tas de ferraille, tas de boue). Louer une voiture. Se déplacer en voiture. Encombrement de voitures. embouteillage.Conduire une voiture. Arrêter, garer sa voiture. Voitures en stationnement ( parc, parcage, parking) . Entretien, réparation des voitures ( garage, station-service) . Accident de voiture. Abandonner sa voiture à la casse.
Voiture-balai, qui recueille les coureurs cyclistes qui abandonnent.
Loc. fam. (1881) Se ranger, (1807) être rangé des voitures : avoir abandonné une activité, le plus souvent illicite; s'assagir après avoir mené une vie dissipée.
3(v. 1830) Grand véhicule, roulant sur des rails, destiné aux voyageurs. Voitures et wagons attelés à une locomotive. train. « Il y avait chaque jour deux trains de marchandises assez longs, formés en majeure partie de voitures découvertes » (É. Guillaumin). Voiture de tête, de queue, de première, de seconde. Voiture à deux niveaux (trains de banlieue). Compartiments, couloir, portières d'une voiture. Voiture no 17, place 28. Voiture-lit, voiture-poste, voiture-restaurant. wagon-lit, etc. Voitures du métro. 3. rame. REM. Le langage courant emploie aussi wagon dans ce sens, voiture étant le terme administratif et technique.
Loc. En voiture ! montez dans le train; le train va partir.

voiture nom féminin (latin vectura, de vehere, transporter) Véhicule susceptible de conduire, porter ou transporter des personnes ou des marchandises : Voiture à bras. Voiture hippomobile. Automobile : Il change de voiture tous les ans. Véhicule ferroviaire destiné au transport des voyageurs (par opposition au wagon, utilisé pour le transport des marchandises). Chargement d'un véhicule, d'un camion, etc. : Une voiture de pierres.voiture (citations) nom féminin (latin vectura, de vehere, transporter) Aleksandr Ivanovitch Kouprine Narovtchat, gouvernement de Penza, 1870-Leningrad 1938 Quand une bonne femme tombe de la voiture, c'est ça de moins à traîner pour la jument. La Fosse aux filles, I, 10 voiture (difficultés) nom féminin (latin vectura, de vehere, transporter) Orthographe Voiture, au sens de « véhicule ferroviaire », entre en composition avec d'autres mots précisant la nature du véhicule : voiture-bar, voiture-lit, voiture-restaurant ; voiture-poste. Sauf pour voiture-poste, les deux éléments des composés ainsi formés prennent un s au pluriel : des voitures-bars, des voitures-lits, des voitures-restaurants mais des voitures-poste (sans s à poste). Remarque La S.N.C.F. écrit au singulier : une voiture-lits. Emploi Voi-ture / wagon. → wagonvoiture (expressions) nom féminin (latin vectura, de vehere, transporter) En voiture !, avertissement aux voyageurs au moment du départ d'un train. Petite voiture, modèle réduit d'automobile pour jeux ou collection ; fauteuil roulant de handicapé, d'infirme. Voiture d'enfant, nacelle montée sur roues, pour promener un bébé. Voiture de liaison (V.L.), automobile de tourisme servant aux liaisons de commandement militaire.

voiture
n. f. Véhicule à roues, destiné au transport. Voiture à bras, à cheval.
Voiture d'enfant, que l'on pousse à bras pour transporter les jeunes enfants.
Voiture automobile ou, absol. et plus cour., voiture: automobile de tourisme. Voiture de course.
|| CH de F Grand véhicule destiné aux voyageurs (par oppos. à wagon, véhicule réservé aux marchandises) et roulant sur des rails.
(En composition.) Voiture-bar, voiture-lit, voiture-restaurant.

⇒VOITURE, subst. fém.
A. — 1. a) Vx ou littér. Moyen, mode de transport. Le bateau est une voiture fort commode. Voiture par eau. Voiture par terre (Ac. 1878).
P. métaph. Le mariage est une voiture (...) une charrette, si vous voulez!... c'est à vous de réfléchir avant de vous y atteler (...) mais, quand on y est (...) on y est! (LABICHE, Si jamais je te pince! 1856, I, 6, p. 257).
P. plaisant. [Il est riche,] quoiqu'il aille à Paris [d'Asnières] à pied tous les jours, et qu'il revienne de même, avec son gros bâton pour toute voiture (SUE, Myst. Paris, t. 6, 1843, p. 35).
Arg. Voiture à talon, voiture de M. Soulier. Les jambes. (Ds DELVAU 1883, FRANCE 1907).
b) DR. ADMIN. Voiture publique et p. ell., voiture. ,,Voiture spécialement destinée au transport des voyageurs et dont il est libre à chacun de se servir, en payant une somme fixée par tête à raison des personnes et au poids, à raison des marchandises`` (BLANCHE 1857). Synon. coche2, diligence2, messagerie, poste1. Voiture d'eau; voiture de roulage, d'occasion; voiture publique attelée; entrepreneur de voitures publiques. On entend par voitures publiques tous les véhicules servant publiquement au transport des personnes (voitures de terre, bateaux, wagons sur chemins de fer) (BARADAT, Organ. préfect., 1907, p. 305). À l'arrivée des trains de Paddington à Windsor, des landaus de leurs majestés viennent prendre à la gare ceux des invités qui ne louent pas des voitures publiques (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 85).
Voiture de poste. Véhicule attelé effectuant un service régulier pour les colis, les lettres, d'un lieu à un autre. Plus de cent personnes les regardaient sur les portes et le long des fenêtres, car les voitures de poste ne passent pas d'habitude par la rue des Acacias, elles suivent la grande route (ERCKM.-CHATR., Ami Fritz, 1864, p. 175).
2. Vieilli. Transport, acheminement. Donc, nous payerons plus cher notre huile si nous persistons à la fabriquer nous-mêmes, plus cher nos denrées coloniales, si nous voulons en faire la voiture (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 178).
P. méton. Coût d'un transport. Le prix de revient de certains matériaux est souvent doublé par la voiture, qui est fort chère (JOSSIER 1881).
3. P. méton.
a) Contenu d'un véhicule; quantité de produits, de matériaux que représente ce contenu. Synon. voiturée. Voiture de blé. On emploie, pour féconder un jour de terres labourables, quatre voitures de fumier, ou quatre voitures de terreau pour une fauchée de pré. La voiture de fumier vaut 5 ou 6 fr: celle de terreau 4 ou 5 fr (Monopole et impôt sel, 1833, p. 36).
b) Ensemble des personnes qui se trouvent dans un véhicule; quantité de personnes que peut transporter un véhicule. Je lui commandai avec tant d'autorité d'ouvrir la portière, qu'il s'approcha pour me dire qu'il attendait deux voyageurs pour compléter sa voiture, mais qu'il partirait à l'instant même, si je voulais la payer tout entière (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 9). [Albert] était en coquetterie avec une pleine voiture de paysannes romaines (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 512).
4. DR. COMM. Lettre de voiture. Document qui décrit le détail du chargement d'un véhicule dont le transporteur, le voiturier doit être muni pour le transport des marchandises, en particulier en ce qui concerne un déménagement. Que de lettres de voitures surchargées, raturées, falsifiées! Que de timbres fabriqués! Que d'avaries dissimulées ou frauduleusement transigées! (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 340). On a prévu, à l'article 49 du décret, pour simplifier le contrôle routier, et aussi pour des raisons fiscales, (...) l'obligation de la lettre de voiture ou du carnet de bord (PINEAU, S.N.C.F. et transp. fr., 1950, p. 56).
B. — 1. Vieilli
a) Plateforme, caisse ouverte ou fermée montée sur roues, tirée par la force animale, qui sert à transporter des personnes, des objets. Synon. équipage. Atteler, dételer une voiture; voiture à deux, à quatre chevaux, à deux, à quatre roues; voiture fermée, découverte, à claire-voie; embarras de voitures; voiture attelée, hippomobile. Il était aisé de s'apercevoir, au trot de quelques-uns, que ces modestes animaux venaient de quitter le timon d'une voiture ou le brancard d'une demi-fortune, pour venir figurer à la course en qualité de chevaux de main (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 207). Le système pneumatique de Paris est né en 1866. À cette époque, le transport des dépêches se faisait en voiture à cheval et les rues de la capitale étaient déjà passablement encombrées (Admin. P. et T., 1964, p. 29).
Loc. verb. Aller en voiture, avoir voiture. Avoir une voiture et un attelage personnel à sa disposition. Ces descriptions [des habitations espagnoles] (...), s'appliquent à des maisons de gens ayant voiture et huit ou dix domestiques (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 106). Ma fille nous donne cent francs par mois, et elle va en voiture, et elle mange dans de l'argent, elle est miyonaire [millionnaire] ! (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 345).
b) P. anal.
Voiture à bras. Charrette de petites dimensions poussée ou tirée par une personne. Il faut être né comme moi, rue de l'Orillon, dans un atelier de menuisier, et (...) avoir roulé le faubourg avec une voiture à bras pleine de copeaux (A. DAUDET, Contes lundi, 1873, p. 229).
Petite voiture. Étalage mobile de marchand des quatre saisons. Synon. voiturette. Une fraîcheur d'égout montait de la chaussée, avec l'odeur des légumes et le cri des marchands à la petite voiture qui rampent sans cesse sur le pavé de mon quartier (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p. 51).
— Chariot, petit char à banc tiré par un âne, un poney ou un petit animal, servant à promener les enfants. Voiture à chèvre, à chien. Le roi de Rome allait à la promenade dans une belle voiture attelée de grands et beaux moutons blancs, dont les laines soyeuses pendaient jusqu'à terre (D'ALLEMAGNE, Hist. jouets, 1902, p. 78). Nous partions, huit ou dix grands élèves du cours, accompagnés de M. Seurel, les uns à pied, les autres grimpés dans la voiture à âne (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 215).
2. Mod. Véhicule automobile servant à transporter un nombre réduit de personnes ou des objets de faible encombrement. Synon. automobile, auto (v. automobile II); fam. et arg. bagnole, chignol(l)e, clou, tacot. Trois hourras firent trembler la vieille grange; les moteurs des voitures ronronnèrent à la porte (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p. 10). Dans un même temps, une seconde par exemple, un piéton se déplace de deux mètres quand la voiture de course en parcourt cent vingt (Jeux et sports, 1967, p. 1643).
SYNT. Voiture à deux, à quatre ou cinq portes; voiture à deux, à quatre roues motrices; voiture de tourisme, de livraison, utilitaire, populaire, familiale, économique; voiture décapotable, à toit ouvrant; voiture puissante, de grosse cylindrée; aile, carrosserie, châssis, bielle, embrayage, moteur, volant de voiture; voiture électrique, à hydrogène, à gazogène, à essence, à vapeur; voiture diesel; voiture ancienne, française, étrangère, de collection; embouteillage, accrochage, carambolage de voitures; voiture blindée, climatisée, tout terrain; apprendre à conduire une voiture; épave de voiture; voiture de série.
Voiture pie. V. pie1. Voiture de sport. Voiture de formule 1, 2 ou 3.
En partic.
Véhicule mis à la disposition d'une personne par une entreprise publique ou privée, dans le cadre de son activité professionnelle. Voiture d'entreprise, de fonction, de société; voiture professionnelle. La voiture de service. Le salarié ne peut utiliser un véhicule financé par son employeur que pendant son temps de travail (Challenges écon., avr. 1993, p. 125, col. 1).
♦ [P. oppos. à voiture publique (vieilli)ou à voiture de fonction, de service (mod.)] Véhicule dont le propriétaire est un particulier et qui l'utilise pour son usage personnel. Voiture particulière. Il est ridicule, par exemple, que la direction du budget refuse aux géographes l'autorisation d'utiliser leur voiture personnelle pour leurs déplacements sur le terrain sous prétexte que les membres de l'enseignement supérieur sont sédentaires (Colloque géogr. appl., 1962, p. 23).
Voiture de place. Voiture louée à la course ou à la journée qui stationne sur les places publiques ou en certains lieux réservés. Synon. vieilli fiacre, sapin (fam.), taxi (mod.). Elle (...) sauta lestement dans le cabriolet qui l'avait amenée. C'était une voiture de place peinte en jaune, très haute sur roues (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 54). Lorsque nous fûmes dehors, j'appelai un taxi, et mon hôte me dit (...):Mon ami habite rue Rossini. J'y vais toujours à pied, mais puisque vous avez eu l'extrême bonté de héler une voiture de place, nous y serons plus tôt que de coutume (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 251).
Voiture de (grande) remise. Voiture de luxe mise à la disposition de la clientèle par son propriétaire ou un préposé de celui-ci. Là, cet homme (...) traversa le Palais-Royal, et alla prendre une magnifique voiture de remise, rue Joquelet (BALZAC, Cous. bette, 1846, p. 319). Les voitures de grande remise, qu'il ne faut pas confondre avec les taxis, (...) doivent leur nom au fait qu'elles ne stationnent pas sur la voie publique (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 129).
Rem. À l'apparition des véhicules automobiles on utilisait voiture automobile ou automobile et auto pour les distinguer des véhicules attelés. Depuis la disparition de ces derniers, voiture a pris le pas sur les autres dénom. pour désigner une automobile, bien que son empl. demeure possible pour les deux modes de traction. Seuls un cont. élargi ou la date de celui-ci permettent d'en déterminer le type, ce qui reste parfois aléatoire pour les textes de la fin du XIXe ou du déb. du XXe s.: Puis-je vous demander un grand service?(...) Vous allez prendre une voiture, une auto si vous pouvez, pour aller plus vite. Vous trouverez certainement encore Morel dans sa chambre, où il est allé se changer (PROUST, Sodome, 1922, p. 1064).
3. a) Véhicule roulant destiné au transport de personnes ou d'objets quel que soit son mode de traction. Synon. berline, break1, cabriolet, coupé, guimbarde (fam.). Au milieu de ces souffrances, la dernière chose qui meurt chez les femmes, la coquetterie, survivait encore; deux ou trois fois elle fit arrêter la voiture devant les magasins de nouveautés, pour regarder les étalages (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 298).
SYNT. Monter en voiture; sortir, descendre de voiture; s'engouffrer, se jeter dans une voiture; arrêter, faire démarrer, garer, ranger une voiture; voiture qui s'ébranle, qui roule, qui démarre, qui s'embourbe, qui s'enlise; cahots d'une voiture; profiter de la voiture de qqn; faire une promenade, une course, un trajet, un voyage en voiture; charger, décharger une voiture; prendre une, sa voiture; voiture neuve, d'occasion, de location, de louage; loueur, fabricant de voiture; voiture légère, rapide; grande, petite, luxueuse, vieille voiture; portière, marchepied, vitre, capote, frein, coussin de voiture; voiture bien, mal suspendue, entretenue; voiture de maître; voiture privée; file, encombrement de voitures.
Loc. et expr.
Rouler voiture. Avoir les moyens, le privilège de posséder une voiture. V. rouler I A 1 b ex. de Nizan.
Au fig.
Se garer des voitures. V. garer A 1 a. Se ranger des voitures. Mener une vie plus paisible et plus régulière que précédemment, se mettre à l'abri des risques. Tu vois si je m'amollissais; j'en venais moi aussi au prêchi-prêcha, puis je me suis rangé des voitures pour quelque temps (A. SERGENT, Je suivis ce mauvais garçon, 1946 ds REY-CHANTR. Expr. 1979).
À pied, à cheval et en voiture.
b) Véhicule ayant une utilisation précise, appartenant à un service, une administration déterminée. Voiture de deuil (synon. corbillard), d'éboueur, de saltimbanque (synon. roulotte), d'arrosage (synon. arroseuse), militaire. Depuis huit jours on voyait venir par les routes, au pas lent de rosses grises ou rougeâtres, les voitures foraines où gîtent les familles ambulantes des coureurs de foire (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Père Amable, 1886, p. 229).
Voiture cellulaire. Synon. mod. panier à salade. Voiture postale. Voiture d'ambulance. Voiture de déménagement. Voiture de pompier. V. pompier1. Voiture(-)radio.
En partic. Véhicule à usage militaire. Voiture militaire; voiture légère de reconnaissance (abrév. V.L.R.); voiture de liaison (abrév. V.L.). Y a des malins gars qu'ont l'filon, dit Lamuse, et qui trouv'nt l'joint pour coller quéqu'chose dans la voiture de compagnie ou la voiture médicale (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 197).
Voiture sanitaire. Voiture régimentaire.
C. — Véhicule de grande capacité roulant sur rails et destiné généralement au transport des voyageurs ou à certains services. Synon. wagon. Voiture à compartiment, à couloir central; voiture de banlieue, de chemin de fer, de grande ligne, de métro, de tramway; voiture sur pneumatiques; voiture de tête, de queue, de 1re, de 2e classe. Les voitures se composent d'un châssis sur lequel est posée une caisse destinée à recevoir les voyageurs (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p. 25). Il ne doit pas être impossible de concevoir une voiture avec fauteuils inclinables de part et d'autre d'un couloir central pourvu, en trajet de nuit, de cloisons légères (tissu) amovibles, donnant une sensation d'indépendance. Dès lors, ces voitures auraient la même capacité que les voitures ordinaires et pourraient servir indifféremment de nuit ou de jour (DEFERT, Pol. tour. Fr., 1960, p. 72).
Voiture automotrice. Véhicule roulant sur rails et équipé d'une cabine de pilotage incorporée. On a installé des disjoncteurs automatiques à la station génératrice au départ des câbles d'alimentation et sur chaque machine ainsi que sur chaque voiture automotrice (SOULIER, Gdes appl. électr., 1916, p. 106).
Loc., vieilli. En voiture! [Formule par laquelle le chef de gare, l'employé de quai, signale le départ d'un train] Les voyageurs pour Paris, en voiture!cria l'employé en ouvrant la porte vitrée. Le frère et la sœur s'embrassèrent encore une fois, puis les portières se fermèrent (THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 170). Déjà on fermait les portières; on en entendait le claquement brutal... et puis ce furent les brèves invitations des employés... « En voiture! messieurs!... en voiture!... » (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 10).
P. ext., fam. Partons, allons-y. Allez! radinez-vous, les glouglous! C'est la foire qui continue! Pour la balade, en voiture! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 504).
Rem. Dans ce sens, le lang. cour. utilise souvent le terme wagon. Le terme voiture est un terme spécifique de la SNCF qui désigne des véhicules différents des wagons et des fourgons: Les voitures, destinées aux voyageurs, doivent répondre à une condition spéciale: le confort. Les wagons, destinés aux marchandises, doivent permettre le transport de ces dernières dans des conditions telles qu'elles ne subissent aucune détérioration en cours de route. Les fourgons sont intermédiaires entre les voitures et les wagons (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 93).
D. — Spécialement
1. Petite voiture. Dispositif formé d'un fauteuil monté sur roues permettant le déplacement des personnes à mobilité réduite, qui est poussé par quelqu'un, actionné par la personne elle-même ou par un système mécanique. Synon. fauteuil roulant, voiturette. Sur le boulevard, c'était le printemps, des invalides assis dans leurs petites voitures lisaient leurs journaux au soleil (NIZAN, Conspir., 1938, p. 27).
2. Voiture d'enfant. Dispositif formé d'une caisse montée sur roues, généralement muni d'une capote dans lequel on promène les bébés. Synon. landau, poussette, voiturette. Ils suivaient côte à côte les allées désertes du Bois (...) les nourrices poussaient des voitures d'enfants (A. FRANCE, Hist. comique, 1903, p. 267). Petite voiture. Même sens. Alors, une véritable folie m'a pris: la folie des enfants. Depuis ce moment-là, chaque fois que j'ai vu, dans la rue, un grand couillon avec un panama qui pousse une petite voiture, tu ne peux pas t'imaginer comme j'ai été jaloux (PAGNOL, Fanny, 1932, II, 6, p. 136).
3. Table roulante, chariot qui sert dans l'hôtellerie à transporter les plats. (Dict. XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Fin XIIe s. voiture « charge que l'on transporte » ici, sur un âne (EVRAT, Bible, B. N. 12457, f° 104b ds GDF. Compl.); 2. 1373 « marchandises transportées dans un véhicule » (Inv. mobiliers et extraits des comptes des ducs de Bourgogne, éd. B. Prost, t. 1, 1832). B. 1re moit. XIIIe s. veiture « transport » (Mir. de Sardenay, 150, éd. G. Raynaud ds Romania t. 11, p. 533). C. 1. XIIIe s. veicture « moyen de transport » en gén. (GUILL. DE TYR, XX, 5, P. Paris ds GDF. Compl.); 2. 1283 voiture « caisse ou plate-forme montée sur roues, tirée ou poussée par un être animé, et servant au transport » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, 1127, t. 2, p. 82); 3. a) 1771 voiture à feu désigne la voiture de Cugnot (Général DE GRIBEAUVAL, lettre 2 juill. d'apr. WEXLER, p. 97); 1824 voiture à vapeur (MOREAU DE JONNÈS, Rev. encycl., t. 22, p. 726, ibid., p. 100); b) 1893 « véhicule mû par un moteur à pétrole » (Lettre de M. Mors à MM. Panhard et Levassor, 27 oct. d'apr. R. V. BALL ds Fr. mod. t. 43, p. 58); 4. 1829 désigne un wagon de chemin de fer (J. DE BAADER, Sur l'Avantage de substituer des chemins de fer à plusieurs canaux d'apr. H. J. SWANN, French terminologies in the making, p. 15). Du lat. vectura « transport; prix du transport », dér. de vectus, part. passé de vehere « porter, transporter ». FEW t. 14, pp. 212b-213a et p. 214a. Fréq. abs. littér.:9 705. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 12 563, b) 18 004; XXe s.: a) 15 097, b) 11 827. Bbg. BALL (R.V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 58. — CHESNEAU (A.). La Not. de « sème dormant ». Semiotica. 1974, t. 11, pp. 335-345. — GOUG. Mots. t. 1. 1962, pp. 203-204. — QUEM. DDL t. 14, 16, 17, 18, 19, 25, 30, 31, 38. — WEXLER 1955, pp. 120-122, passim.

voiture [vwatyʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1200, veiture « moyen de transport »; du lat. vectura « action de transporter », de vehere. → Véhicule.
———
I Vx.
1 Mode de transport. || « Les voitures d'Orient se font par des bœufs, ou des chameaux; celles des montagnes par des mulets » (1690, Furetière). || Voiture de mer.Dr. || Entrepreneurs (cit. 5) de voitures publiques.
2 Fig., vx (Mme de Sévigné). Envoi, expédition.
3 (Fin XIIe). Par ext. Ce qui est transporté, chargement (cf. La Fontaine, Fables, VI, 16). Dr. || Lettre (III., 2.) de voiture.(1538). Mod. || Une pleine voiture de… Voiturée.
———
II (XIIIe; « a remplacé partiellement char depuis le XVIIe siècle environ », Bloch). Dispositif servant au transport.
1 Dispositif formé d'une caisse ou d'une plate-forme montée sur roues (ou sur patins : Traîneau) et qui est tiré ou poussé par un animal (et, spécialt, le cheval) ou un homme. Tirage, trait. || Voiture à deux, quatre roues. || Parties d'une voiture. Essieu, roue, train (et aussi armon, avant-train); caisse, plate-forme, ridelle, soupente, suspension. || Voiture suspendue. || Voiture attelée ( Attelage, brancard, cheville, 2. limon, limonière, palonnier, timon, volée; harnais [cit. 14], trait). || Dételer une voiture (→ Entasser, cit. 1).Voitures utilisées pour les travaux agricoles, les transports. Roulage (cit. 1); binard, camion, carriole, char, chariot, charrette, chasse-marée, éfourceau, fardier (cit. 2), haquet (cit. 1), tombereau, triqueballe (→ aussi Manant, cit. 4). || Voiture de foin (→ Grange, cit. 1).Voiture de poste ( Malle, II.). || Voiture de déménagement, de livraison.Anciennt. || Voitures pour voyageurs. Berline, berlingot, boghei, break, briska, brougham, cab, cabriolet, calèche, carrosse, chaise, coche (4.), coucou, coupé, derby, diligence (cit. 7), dog-cart, dormeuse, drag, fiacre, landau, landaulet, locatis, mail-coach, maringote, milord, omnibus, patache, phaéton, tandem, tapecul, tapissière, télègue, tilbury, tonneau, victoria, vinaigrette, vis-à-vis, voiturin, wiski.Voiture de maître. || Voiture particulière. Équipage, II., 2. || Voiture de louage, de remise (cit. 5).(1835, Académie). Vx. || Voiture de place : voiture de location (qui stationnait sur les places). REM. L'expression s'emploie encore aujourd'hui à propos de certaines voitures (automobiles) de louage; → ci-dessous, 3. Taxi.
0.1 — Il est tout à fait désagréable, pour une jeune femme, de piétiner dans la boue… surtout avec les robes qu'on fait aujourd'hui.
— Oh ! c'est impossible !… Il y a bien les voitures de place.
— Les fiacres ? Oh ! ne me parlez pas de ces vilaines boîtes !
E. Labiche, la Poudre aux yeux, II, 5.
Capote, soufflet; sièges, marchepied, garde-crotte, garde-boue, coffre d'une voiture. || L'impériale (cit. 5) d'une voiture publique.Voiture cellulaire. Panier (à salade). || Voiture de saltimbanques. Roulotte.Voitures militaires. Ambulance, caisson (1.), fourgon (2. Fourgon, cit. 3), fourragère (2.), jeep, prolonge. || Convoi de voitures.Monter dans une voiture, en voiture (→ Embarras, cit. 2; malice, cit. 9). || Aller, rouler en voiture (→ Infirmité, cit. 8). || La voiture est repartie à vide.Loc. vieillie. Rouler voiture : avoir une voiture particulière. || Voiture qui roule ( Roulement; → Mouvement, cit. 6), cahote ( Cahot, cahoter), cartaye. || Ralentir une voiture ( Frein). || Voiture qui s'arrête, stationne (cit. 1), remise. || Encombrement (→ Obtempérer, cit. 2), file (cit. 2) de voitures. || Voiture qui capote, s'enlise, se renverse, verse (→ 1. Détremper, cit. 1). || Trace des roues des voitures. Ornière, voie. || Conducteur d'une voiture. Cocher, roulier. || Charron qui répare une voiture.
1 Des voitures, continuellement, arrivaient par la porte de la Cascade, en une file compacte, interminable. C'étaient de grands omnibus, la Pauline partie du boulevard des Italiens, chargée de ses cinquante voyageurs, et qui allait se ranger à droite des tribunes; puis, des dog-cart, des victorias, des landaus d'une correction superbe, mêlés à des fiacres lamentables que des rosses secouaient (…)
Zola, Nana, XI.
2 De la porte de Point-du-Jour jusqu'à mi-chemin de Saint-Cloud, se disputant l'entrée de Paris, trois ou quatre rangées de voitures de toutes sortes, de toutes espèces, de toutes dimensions, voitures citadines et rustiques, au milieu desquelles s'élèvent, comme des maisons, les grandes voitures de foin, traînées par des bœufs roux. Et fiacres et charrettes (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 8 sept. 1870, t. IV, p. 26.
REM. Le développement du sens 3 a fait vieillir ce sens dans lequel on n'emploie plus voiture absolument; on dit voiture à cheval (→ 1. Taxi, cit. 1), à chevaux (→ Compteur, cit. 2). — Voiture à âne, à chèvre (pour les enfants) sont des expressions encore vivantes.
3 On avait fourbi la veille son harnais et les calèches, les berlines, les jardinières, les cabriolets, les voitures à âne, même la voiture à chiens d'Évariste, le marchand d'allumettes de contrebande, défilaient sur la belle route de Charsat.
M. Jouhandeau, Chaminadour, Contes brefs, « Les courses ».
(Sans compl.; se dit encore en sport hippique). || Voiture légère pour les courses de trot. Araignée, sulky.
Loc. fam. (fig.). À pied, à cheval et en voiture (→ Promener, cit. 3) : par tous les moyens, de toutes les façons.
4 — (…) Mais, je l'enquiquine, la police, à pied, à cheval et en voiture.
G. Duhamel, Salavin, V, XIX.
Fig. Se garer, se ranger des voitures : se ranger, se retirer (souvent, après avoir mené une vie d'expédients, en marge des lois, ou encore une vie agitée, de plaisirs). || Un vieux cheval de retour qui s'est rangé des voitures.
Dispositif sur roues, poussé ou tiré à force de bras. || Voiture à bras. Brouette, pousse-pousse. || Voiture de marchand (cit. 10) des quatre saisons (cit. 4). Baladeuse, jardinière (I., 4.), voiturette.(Dans l'hôtellerie). || Voiture à hors-d'œuvre, voiture à viande : table roulante (→ Voiturer, cit. 2).
(1893; jouet d'enfant, 1872). Spécialt. || Voiture d'enfant, dans laquelle on promène les bébés. Landau, poussette (II.; → Nurse, cit.). || Défense de ranger les voitures d'enfant dans le hall de l'immeuble.Absolt. || Voiture. || Promener un bébé dans sa voiture.Voiture d'infirme (propulsée avec les mains ou par un moteur). (Dans le même sens). Fam. || Petite voiture. || Finir sa vie dans une petite voiture. || Quand je serai dans une petite voiture…, vieux et infirme.
2 (V. 1830). Grand véhicule roulant sur des rails, et destiné aux voyageurs. Chemin de fer. || Voitures et wagons attelés à une locomotive. Train (II.); 4. rame (cit. 3). || Voiture de tête, de queue, de première, de seconde (→ Réserver, cit. 1). || Compartiments, couloir, portières (1. Portière, cit. 5) d'une voiture. || Voiture pullmann. || Voiture-bar, voiture-restaurant, voiture-salon, voiture-lit. Wagon-lit. || Voiture coach, ou voiture à couloir central, non compartimentée. || Voiture corail (S. N. C. F.).Voitures du métro (cit. 3), d'un tramway.REM. Le langage courant emploie aussi wagon, dans ce sens, voiture étant le terme administratif et technique.
4.1 Toute une famille arrivait pour se livrer aux douceurs d'un voyage en chemin de fer. Arrivée à l'embarcadère, cette famille si unie commençait par se perdre. Après avoir pris des billets, l'un courait par un chemin, l'autre prenait une galerie (…) il était fort rare que deux personnes se trouvassent dans la même voiture. L'un s'élançait dans un wagon, l'autre dans la diligence, celui-ci à la tête, celui-là à la queue du convoi.
Ch. Paul de Kock, la Grande Ville, t. I, p. 189 (1842).
Loc. En voiture ! : montez dans le train, le train va partir.
4.2 Déjà on fermait les portières; on en entendait le claquement brutal… et puis se furent les brèves invitations des employés… « En voiture ! Messieurs !… en voiture !… » quelques galopades dernières,… le coup de sifflet aigu qui commandait le départ,… puis la clameur enrouée de la locomotive, et le convoi se mit en marche…
G. Leroux, le Parfum de la dame en noir, p. 24.
3 (1893, in D. D. L.; aussi voiture automobile, cit. 1). Véhicule automobile. REM. Voiture, qui ne désigne que les automobiles non utilitaires, tend à supplanter automobile et auto (surtout en France; auto semble mieux résister au Québec). Automobile; (fam. et péj.) bagnole, chiotte, guimbarde, tacot; chignole, tire (→ Embrayer, cit. 1; garagiste, cit. 2; gratter, cit. 16; oblong, cit. 2; roder, cit. 3).La voiture de qqn, sa voiture. || Comment est ta nouvelle voiture ? || Le moteur, le châssis d'une voiture. || Voiture puissante (→ Corde, cit. 7).Voiture décapotable, à toit ouvrant, à hayon. || Voiture fermée (conduite intérieure). || Voiture grande routière. || Voiture familiale. || Carrosseries de voitures. Berline, break, buggy, cabriolet, coupé, limousine, roadster; automobile.Voitures françaises, étrangères (en France). || Voiture importée. || Voiture anglaise, américaine (on dit aussi : une américaine); italienne, japonaise, soviétique. || Voiture à deux, quatre portes (ellipt. une deux, une quatre portes) et aussi : trois et cinq portes. || Voiture tout terrain. || Voiture à deux, quatre roues motrices.(1903). || Voiture électrique. || Voiture de place (→ supra, II., 1.), de remise. Taxi. || Voiture bonne routière.(1906, in D. D. L.). || Voiture de tourisme. || Voiture de grand tourisme. || Voiture de course ( Bolide), de formule un, deux, trois. || Voiture de sport. || Voiture de pompiers. || Voiture pour le transport des malades ( Ambulance), des morts ( Corbillard). || Voiture neuve, d'occasion. || Voiture qui tient la route. || Voiture rapide, nerveuse, lente, molle (→ fam. Veau).Se déplacer (cit. 8) en voiture. || Dépasser, croiser… une voiture. || File de voitures. || Un encombrement, un embouteillage de trois cents voitures (→ Éviter, cit. 5).Arrêter, garer sa voiture. || Voitures en garage (cit. 2), en stationnement. Parc (I., B., 4.), parcage, parking. || Entretien, réparation des voitures. Garage, station (station-service). || Remorquer une voiture en panne. Remorque. || Accident de voiture. || Voiture accidentée, à la casse. → Épave. || Route où peuvent circuler les voitures. Carrossable. || Apprendre à conduire une voiture. || Voiture-école.Milit. || Voiture blindée (cit. 1).
5 Camions, camionnettes, autos de maître, taxis avec des drapeaux noirs, cabriolets. Chaque fois qu'une voiture les dépassait, Sarah perdait un peu de courage et Gien s'éloignait un peu plus.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 17.
Loc. || Voiture-balai. Balai, 6.Courses de voitures. || Voitures de X cm3 de cylindrée.
REM. Malgré sa très haute fréquence, le mot voiture est concurrencé par les noms de marque et de modèles (ex. : traction avant, deux-chevaux) et les nombreuses désignations appartenant à une marque, qui se renouvellent rapidement.
DÉR. Voiturage, voiturée, voiturer, voiturette, voiturier.
COMP. Voiture-bar.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Voiture M — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture MU — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture T2 — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture U — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • Voiture UH — Voiture lits Pour les articles homonymes, voir Voiture. Voiture lits T2 de la SNCF. Une voiture lits, appelée aussi wagon lits, es …   Wikipédia en Français

  • voiture- — ⇒VOITURE , élém. de compos. A. [Corresp. à voiture B 2] Élém. entrant dans la constr. de subst. fém. 1. [Le 2e élém. est un subst. précisant la fonction, le type d utilisation du véhicule] V. voiture école (rem. a s.v. école), voiture radio (rem …   Encyclopédie Universelle

  • voiture — VOITURE. s. f. Port, transport de marchandises, de hardes, de personnes. On a tant payé pour la voiture de ces marchandises. la voiture s en fait par mulets, par charroy, par bateau, &c. il a tant pour chaque voiture. la voiture de tant de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Voiture M6 — Rame de M6 Bruxelles midi, voiture pilote en tête …   Wikipédia en Français

  • Voiture M5 — Rame de M5, voiture pilote en tête. Identificatio …   Wikipédia en Français

  • Voiture K1-K2-K3 — Voiture K1/K2/K3 Voiture K1 du patrimoine SNCB …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.